Non, les pompiers du Var ne vont pas payer les péages des autoroutes Vinci

La gratuité des péages dans le Var sera maintenue pour les véhicules des Sapeurs Pompiers malgré une grosse incompréhension entre Vinci et les pompiers du département.

Les sapeurs pompiers du Var ont eu chaud. Lors d’une réunion publique jeudi soir, Françoise Dumont, la présidente du Service départemental d’incendie et de secours du Var (SDIS 83), avait lancé une petite bombe : selon elle, à partir du 1er octobre, les camions de pompiers devraient s’acquitter des péages autoroutiers…

«On a appris par courrier et sans explication aucune que Vinci supprimait la gratuité accordée à l’année aux camions feux de forêt. Qu’une entreprise du CAC 40 qui distribue chaque année des dividendes à ses actionnaires (ndlr. 38,1 milliards d’euros de chiffre d’affaire en 2016) facture les badges de ceux qui sauvent des habitations et des vies, est inadmissible ! Les pompiers n’utilisent pas leurs camions feux de forêt pour aller au supermarché ! Je suis une présidente en colère», a-t-elle expliqué selon des propos repris dans Nice Matin.

Françoise Dumont se disait déterminée à contacter ses homologues des départements voisins pour se plaindre auprès de la direction régionale de Vinci Autoroutes. Evidemment, cette annonce a provoqué des réactions scandalisées, à commencer par celle de Christian Estrosi. «Je m’insurge contre la décision de Vinci autoroutes», a-t-il commenté sur Twitter ce vendredi.

 

Mais si l’on en croit Vinci, ce courrier envoyé à tous les services de secours en France n’est en réalité qu’un quiproquo. «Vinci Autoroutes tient à préciser que les règles de gratuité applicables aux pompiers sur autoroute n’ont pas changé et ne changeront pas au 1er octobre 2017, explique l’entreprise dans un message diffusé sur Twitter ce vendredi. La seule évolution intervenant au 1er octobre concerne le support qui est modernisé: les anciennes cartes magnétiques utilisées par les administrations sont remplacées par des badges télépéage et ceci au niveau national.»
L’origine de l’incompréhension trouve sa source dans le courrier de Vinci en date du 31 juillet et reçu par le SDIS 83 le 7 août. Dans ce dernier, que nous avons pu consulter, Vinci explique bien le changement de support et conseille à l’organisme de consulter «les conditions tarifaires d’abonnement», sans parler du maintien de la gratuité. Vinci a-t-il vraiment imaginé dans un premier temps faire payer les pompiers ? Impossible à dire…

Toujours est-il que le SDIS peut désormais être rassuré et n’aura pas à assumer cette charge supplémentaire qu’il avait estimée à 8000 euros par an. Après la «clarification» apportée par Vinci, Françoise Dumont a même tenu à souligner « l’attachement du groupe Vinci aux sapeurs pompiers du Var», saluant l’accord trouvé qui permettra d’éviter «tout impact financier au moment de la migration vers les télébadges».

radiosp

leave a comment

Create Account



Log In Your Account